A propos de Timescope.

Timescope est une entreprise française fondée en 2015 dont la mission est de mettre la réalité virtuelle et la réalité augmentée au service des espaces accueillant du public. En accompagnant les acteurs professionnels des lieux culturels, Timescope propose des solutions adaptées qui valorisent le patrimoine, augmentent l’attractivité des sites et renforcent le  rayonnement des marques de ce secteur. Près d’une cinquantaine de bornes Timescope ont été installées sur différents sites en France (Paris, Le Havre, Arras, Toulouse, Lyon…) et plus de 500 000 utilisateurs sont déjà à dénombrer. 

La start-up a été distinguée à plusieurs reprises, notamment en remportant les prix du SITEM (Salon International des Musées, des lieux de culture et de tourisme) en 2017, le Salon dédié à la réalité virtuelle (VIRTUALITY PARIS) et les treizièmes Rencontres du E-Tourisme à Pau.

L'expérience d'Adrien à 104factory

Je suis Adrien Sadaka, co-fondateur et président de Timescope.

Timescope est une entreprise qui a évolué au CENTQUATRE depuis quasiment ses débuts, dont la mission est d’aider les villes et les sites culturels à valoriser leurs patrimoines et d’en faire un vrai outil d’accueil et d’attractivité. Par exemple, on développe des bornes en réalité virtuelle qui fonctionnent un peu comme des « machines à voyager dans le temps » et qui permettent, sur des lieux précis, de se téléporter dans leur passé ou dans leur futur.

Ce qui nous a le plus étonnés lorsque nous sommes arrivés, c’est l’environnement du CENTQUATRE-PARIS : c’est un lieu culturel immense, qui accueille des publics très variés. Quand on vient, on a des artistes de tous les styles qui s’entrainent dans des zones accessibles à tout le monde. On est vraiment en contact avec tout cet univers de la création !

Un exemple de lien qui s’est fait entre Timescope et les artistes c’est le projet Numéri-Scope : on a fait appel aux artistes qui font partie du réseau du CENTQUATRE pour leur proposer de s’emparer de la borne Timescope et de décrire leurs visions des futures gares du projet Grand Paris. On a ainsi des œuvres numériques qui ont été intégrées au sein des bornes et qui sont proposées aux habitants des gares du Grand Paris. Voilà un exemple de lien de ce qu’on peut faire, de ce qu’on peut créer comme synergie entre le monde de l’art au CENTQUATRE et les startups de l’écosystème 104factory.

« On accueille énormément d’élus qui sont souvent complètement séduits par le lieu […] ils peuvent, en même temps, faire l’expérience du lieu, nous découvrir et découvrir nos services. »

Dans mes souvenirs il y a pas mal d’anecdotes sympas, et notamment celui avec le premier ministre actuel, lorsqu’il était maire du Havre, qu’après une visite au CENTQUATRE a commandé des bornes Timescope pour sa ville, dans le cadre des 500 ans du Havre.

En fait, on accueil énormément d’élus qui sont souvent complètement séduits par le lieu : le fait d’être au sein d’un lieu très ouvert, très créatif c’est un vrai atout ! Notamment sur le plan de l’accueil qu’on peut fournir à nos clients quand ils viennent. Les visiteurs peuvent, en même temps, faire l’expérience du lieu, nous découvrir et découvrir nos services.